9 min de lecture

Les paiements par carte restent très populaires : presque tous les consommateurs belges possèdent une ou plusieurs cartes de paiement. Souhaitez-vous également permettre à vos clients de payer par carte dans votre magasin ? 

3 solutions de paiement

Vous pouvez recevoir les paiements par carte de 3 manières :

  • un terminal de paiement fixe que vous installez à côté de votre caisse.
  • un terminal de paiement mobile que vous pouvez installer à côté de votre caisse mais que vous pouvez aussi emporter pour vos déplacements.
  • un lecteur de cartes (pinpad) connecté à votre smartphone ou à votre tablette, pour les paiements lors de vos déplacements (ou à la caisse).

Outre ces trois méthodes, vous pouvez également utiliser votre smartphone ou votre tablette pour recevoir des paiements par le biais d’une application.

Comment choissisez-vous la meilleure méthode ? Découvrez-le ci-dessous !

contactloos betalen
La meilleur moyen de paiement ? Celui qui correspond le mieux à votre cas.

# Étape 1 : Quelle solution de paiement par carte convient le mieux à mon activité commerciale ?

La solution de paiement la mieux adaptée à votre activité dépend de vos propres besoins et exigences. 3 questions pour vous :

  1. Vos clients paient-ils toujours à la caisse ?
    -> Dans ce cas, un terminal fixe est la meilleure solution.
  2. Vous êtes souvent en déplacement (par ex. marchand ambulant, forain, médecin généraliste, exposant lors de bourses, …) ? Ou vos clients ont-ils la possibilité de payer à leur table (ou en terrasse (par ex. dans l’horeca) ?
    -> Dans ce cas, un terminal de paiement mobile ou un lecteur de cartes connecté à votre smartphone ou à votre tablette peut être une option.
  3. Si vous ne recevez que quelques paiements par mois, le lecteur de carte associé à votre smartphone ou tablette est généralement suffisant.

Important : une solution mobile nécessite une connexion WiFi ou 3G dans votre établissement ou lors de vos déplacements. Un appareil fixe peut également être connecté au moyen d’un câble Ethernet.

# Étape 2 : Quelles cartes convient-il d’accepter ?

Lorsque vous aurez décidé quelle solution de paiement convient à votre activité, vous devrez également choisir les cartes que vous souhaitez accepter. Uniquement les cartes de débit et / ou de crédit ou également d’autres cartes telles que les chèques-repas électroniques, les cartes d’entreprise, … ? 

La plupart des solutions de paiement peuvent supporter tous les types de cartes au plan technique. En tant que commerçant, vous pouvez déterminer vous-même quelles cartes de paiement les clients peuvent utiliser pour payer dans votre commerce.

Cartes de paiement: qu'en est-il ?

  • Bancontact est un système de paiement belge. Chaque carte de débit belge est équipée de Bancontact. Ce système n'existe pas pour les cartes étrangères et n'est pas non plus accepté par les terminaux de paiement à l'étranger.
  • Maestro permet de payer par carte bancaire en Belgique et à l'étranger (dans le monde entier). Chaque carte de débit belge est fournie avec Maestro. Maestro est émis par Mastercard.
  • Mastercard Debit, Visa Debit & V Pay permettent de payer par carte de débit aussi bien en Belgique qu'à l'étranger (dans le monde entier). En Belgique, ces cartes de débit ne sont pas encore émises par les banques.
  • Mastercard en Visa permettent de payer avec votre carte de crédit en Belgique et à l'étranger (dans le monde entier). Ces systèmes de paiement ne sont connectés qu'aux cartes de crédit (pas aux cartes de débit ordinaires). La plupart des cartes de crédit émises en Belgique sont équipées de Mastercard ou Visa. Visa et Mastercard sont les cartes de crédit les plus courantes en Belgique et à l'étranger (partout dans le monde).

Quelle carte est-ce-que je choisis le mieux ?

Quelques questions pour vous aider à faire votre choix :

  • Vous avez beaucoup de clients étrangers ou de clients d’affaires ?
    -> Dans ce cas, il s’avère intéressant d’accepter les cartes de crédit en particulier. Dans les régions très touristiques, il peut également être important d’activer les équivalents asiatiques des cartes Mastercard et Visa, tels que CUP et JCB.
  • Si vous avez des clients qui effectuent principalement des petits paiements (par ex. marchand de journaux, boulangerie…),
    ->  il est probablement préférable de vous limiter aux cartes de débit.
    S’il s’agit presque exclusivement de clients locaux, peut-être l’activation de Bancontact est-elle suffisante. Si ce n’est pas le cas, il est possible d’ajouter Maestro, Mastercard Debit,VISA Debit ou V Pay. De cette manière, vous êtes certain(e) que chaque client peut payer avec une carte de débit.
  • Vous êtes actif(ve) dans le secteur alimentaire ou de la vente de produits écologiques ?
    -> Dans ce cas, envisagez certainement d’accepter les écochèques ou les chèques-repas électroniques.

Payer sans contact avec la carte ? Découvrez leur mode de fonctionnement dans notre mini-guide

Plus d'info

# Étape 3 : Quel est le coût ?

Différents éléments déterminent le coût. Envisagez-vous l’achat d’un appareil ou comptez-vous louer un terminal de paiement ? Pouvez-vous utiliser votre propre tablette ? Le logiciel est-il intégré ou devez-vous l’acheter séparément ? Payez-vous un abonnement au mois avec des frais de transaction moins élevés ou payez-vous uniquement des coûts de transaction ?

Est-il préférable d’acheter ou de louer un terminal de paiement ?

À long terme, un achat peut être plus avantageux, malgré des frais de départ élevés. De plus, vous bénéficiez d’un avantage fiscal jusqu’à la fin de l’année 2019 : frais déductibles à 60 % pour les entreprises individuelles, à 24 % pour les petites sociétés.

Vous décidez d’acheter un terminal de paiement ? Passez un contrat de maintenance pour l’assistance technique, les mises à jour de logiciels… Tenez toutefois compte du fait qu’après quelques années, un terminal de paiement acheté ne satisfait plus aux évolutions technologiques rapides.

Combien cela me coûte-t-il par transaction ?

  1. Une commission d'interchange (interchange fee) facturée à l'institution émettrice de la carte (généralement la banque). Le montant dépend du type de carte (cart de carburant, carte commerciale, chèques-repas électroniques...) et du pays d'émission. Cet élément de coût a été limité en 2015 par un règlement européen à un maximum de 0,2 % du montant total pour toutes les cartes de débit et à un maximum de 0,3 % du montant total pour les cartes de crédit européennes pour les consommateurs. En Belgique, un étape supplémentaire a été franchie : la commission d'interchange pour les cartes de débit ne peux pas dépasser le plafond maximum de 0,056 euro.
  2. Des frais de système (scheme fee) facturés aux entreprises qui gèrent les différentes cartes de débit / crédit (Bancontact, VISA…). Cette redevance couvre les frais supportés par le système de cartes pour sa part dans la transaction.
  3. Des frais de service facturés à l’acquéreur ou au sous-traitant (par ex. Worldline, CCV, Europabank…) pour les prestations de services fournies dans tout le processus transactionnel. Songez à cet égard à la sécurité, à l’assistance technique, au versement, aux rapports, etc. Il est possible que les frais de service ne couvrent pas les frais liés aux traitements exceptionnels, tels que les transactions traitées en dehors de l’Union européenne. Ces frais peuvent toujours être facturés séparément par le fournisseur de votre terminal de paiement. Il est donc important que vous analysiez attentivement votre contrat.

Le coût des paiements numériques variera donc en fonction du terminal que vous choisissez en tant qu’opérateur (fixe ou mobile), en fonction de la formule choisie (achat ou location) et en fonction du type de cartes dont vous souhaitez permettre l’utilisation. En tant que commerçant, il est important d’engager le dialogue avec la société retenue qui traite les cartes (acquéreur) afin de bien définir les besoins exacts de votre établissement. 

En pratique, les éléments de coût précités se traduiront comme suit sur votre facture :

  • Le fournisseur de votre terminal peut appliquer un plan tarifaire combinant les trois redevances susmentionnées. Dans ce cas, une redevance fixe par transaction vous sera facturée. Avantage : le coût par transaction est stable, quel que soit le pays où la carte de votre client a été émise et quel que soit le type de carte (par ex. carte de carburant, carte commerciale, chèques-repas électroniques...).
  • Le fournisseur de votre terminal peut également appliquer une redevance transparente qui calcule séparément les trois éléments de coût précités par transaction (« Interchange ++ »). Cela équivaut à une redevance variable par transaction. Avantage : cela vous reviendra probablement moins cher que le plan tarifaire susmentionné selon le type de carte, le pays d’émission…
  • Enfin, votre fournisseur peut également appliquer un forfait sous la forme d’une redevance mensuelle. Ce forfait comprend généralement un nombre déterminé de transactions. Avantage : Vous disposez chaque mois d’un aperçu clair de vos frais.

Tous les fournisseurs de terminaux de paiement n’offrent pas les options précitées. Vous ne pourrez donc pas toujours choisir. Nous vous invitons à vérifier les tarifs auprès de différents fournisseurs de terminaux.

A savoir
  • Certains fournisseurs appliquent des tarifs spécifiques dans le cas de petits montants. Renseignez-vous donc si les achats dans votre magasin concernent principalement de petites sommes.
  • Avec les cartes de crédit, un pourcentage du montant total de la transaction est souvent appliqué, contrairement aux cartes de débit. Des frais fixes sont souvent prélevés par transaction.
  • Certains paiements sans contact ont une incidence sur le système de cartes utilisé. Pourquoi ? Parce que certains « wearables » ne supportent qu’un système de cartes déterminé. Il peut donc parfois arriver que le paiement sans contact échoue parce que votre terminal ne prend pas en charge le système de cartes adéquat. Prenez dès lors contact avec votre fournisseur afin d’activer les bons schémas.

# Étape 4 : Comment puis-je trouver un fournisseur ?

De nombreux fournisseurs de terminaux de paiement sont actifs sur le marché belge. Nous nous efforçons de les énumérer ci-dessous :

Votre banque peut, elle aussi, peut-être vous proposer une solution de paiement. Découvrez-les ci-dessous :

Voir le lexique des notions et abréviations utilisées

Plus d'info
go to top