2 min de lecture

Les manifestations de ces derniers mois ne mentent pas : le climat est hot. Si nous voulons atteindre les objectifs de Paris et réduire considérablement les émissions de CO2, un changement radical s’impose. Le secteur financier joue également un rôle à cet égard, tout comme les pouvoirs publics.

klimaat

#1 Prêts verts

La Belgique compte beaucoup de vieux logements qui ont besoin d'une rénovation respectueuse de l'environnement. Mais la plupart des Belges ont besoin d'aide pour rendre leur maison économe en énergie. Les prêts verts visent à inciter les gens à renforcer leur efficacité énergétique au niveau du logement. Dans le cas des émissions obligataires, il a d’ailleurs déjà été établi que le caractère vert d'une obligation offrait à l'émetteur des conditions de financement plus favorables.

#2 Le leasing comme solution de financement durable

De nouveaux services nécessitent des solutions de financement adaptées. Les banques peuvent par exemple contribuer à soutenir l'émergence de l'économie circulaire en développant de nouvelles formes de sûretés et de financement. Toutefois, un certain nombre d'obstacles juridiques doivent encore être surmontés pour y parvenir.

#3 Label pour des produits financiers durables

Le consommateur socialement responsable préfère ne pas investir dans des activités nocives pour l’être humain, l'environnement ou la société. C'est pourquoi Febelfin a développé, en concertation avec les banques, les gestionnaires de fortune et la société civile, un label de qualité pour les produits financiers durables, comme les fonds de placement. Avec ce nouveau label, le secteur financier souhaite améliorer et stimuler l'offre de produits financiers durables.

go to top