4 min de lecture

Fin 2018, l’encours des crédits aux entreprises auprès des banques belges était de 157,4 milliards d'euros. Sur une base annuelle, cela représente une augmentation de 6,6 %.

Au cours des trois derniers mois de l’an dernier, les entreprises ont à nouveau demandé plus de crédits que durant la même période de l’année précédente, les montants étant toutefois moins élevés. Concrètement, le nombre de demandes de crédit a augmenté de 4,6 %, alors que le montant correspondant a diminué de 3,3 %.

En raison du régime plus strict des versements anticipés à l'impôt des sociétés, il se peut que les entreprises aient demandé plus de crédit pour financer ces versements anticipés. Ce type de demandes de crédit est généralement approuvé assez facilement.

La demande de crédit a en outre été soutenue par les faibles taux d’intérêt. En décembre 2018, le taux d’intérêt sur les nouveaux crédits d’exploitation a baissé jusqu’à 1,60 %.

Les banques indiquent qu'elles ont légèrement durci leurs conditions de crédit au quatrième trimestre 2018 pour la première fois depuis le premier semestre 2013. Cependant, le degré de refus est demeuré faible.  

encours des crédits aux entreprises
Source : Febelfin

Encours des crédits aux entreprises

Le montant des crédits utilisés par les entreprises (y compris les crédits d'engagement, c'est-à-dire par ex. les crédits de garantie et les crédits documentaires) a atteint 157,4 milliards d’euros en décembre 2018.

Par rapport à décembre 2017 (147,7 milliards d'euros), cela représente une augmentation de 6,6 % ou + 9,8 milliards d'euros.

taux d'intérêt
Source: BNB

La demande de crédit est toujours soutenue par de faibles taux d'intérêt

Sur la base des données de la BNB, le taux d'intérêt moyen pondéré des nouveaux crédits d’exploitation a baissé de 5 points de base en décembre 2018 par rapport à novembre 2018, pour s'établir à 1,60 %.

demandes de crédit
Source : Febelfin

Au quatrième trimestre de 2018, le nombre de crédits demandés dépassait de 4,6 % son niveau du même trimestre de l'année précédente.

Il n’est pas impossible que le régime plus strict des versements anticipés à l'impôt des sociétés ait stimulé la demande de crédit. Les entrepreneurs ont probablement demandé plus de crédit pour de plus petits montants pour financer ceux-ci.

crédits aux entreprises production
Source : Febelfin

Nombre de crédits octroyés

Le nombre de crédits octroyés a augmenté de 5,1 % au quatrième trimestre de 2018 par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent.

Le montant correspondant a augmenté de 1,7 %.

refus de crédits
Source : Febelfin

Degré de refus

Le degré de refus en 2018 est à son plus bas niveau depuis le début des mesures en 2009.

critères utilisés sociétés financières
Source : Bank Lending Survey / BNB

Toutefois, les banques ont indiqué dans l'enquête BLS qu'elles avaient légèrement durci leurs conditions de crédit au quatrième trimestre 2018 pour la première fois depuis le premier trimestre 2013.

perception de la contrainte de crédit
Source : BNB

Pour l'instant, les entreprises ne semblent pas être affectées par le durcissement des conditions. L'enquête trimestrielle de la Banque nationale de Belgique (BNB) montre que la perception de la contrainte de crédit par les entreprises reste stable mais historiquement faible. En octobre 2018 et janvier 2019, 5,5 % les entreprises considéraient les conditions de crédit comme défavorables.

Qu’est-ce que le Baromètre des crédits de Febelfin ?

Le Baromètre des crédits de Febelfin retrace l'évolution des demandes de crédit, de la production de crédit ou des nouveaux crédits octroyés, du volume total de crédits et du degré de refus. Ce baromètre trimestriel couvre la quasi-totalité du marché.

go to top