4 min de lecture

Coronamonitor de Febelfin : instantané des dernières évolutions

  • Les banques belges continuent de soutenir les ménages et les entreprises, y compris - et surtout - pendant la crise du coronavirus. Elles ont ainsi accordé ces dernières semaines :
    • 121.651 reports de paiement pour des crédits hypothécaires,
    • 131.705 reports de paiement pour des crédits aux entreprises.
    • En outre, près de 17.000 nouveaux crédits ont été accordés en mai pour un montant de quasiment 4,2 milliards d'euros.
  • Toute personne rencontrant des problèmes financiers du fait de la crise du coronavirus et souhaitant demander un report de paiement est invitée à contacter sa banque au plus vite. Les différents points de contact des banques sont recensés ici.
  • Le Belge a adopté des habitudes de paiement plus numériques pendant la crise du coronavirus et semble les conserver. Les paiements sans contact ont ainsi de plus en plus de succès : environ 1 paiement par carte sur 3 est sans contact.
  • Dans la mesure où de nombreuses mesures corona ont été largement assouplies et où la plupart des commerçants et points de vente sont à nouveau ouverts, Febelfin invite les consommateurs à continuer à payer un maximum de manière digitale (via carte et smartphone). Le paiement numérique - et surtout sans contact - est le moyen de paiement le plus sûr et le plus hygiénique par excellence.

Les ménages et les entreprises peuvent bénéficier d'un soutien bancaire

Les banques continuent de soutenir pleinement les consommateurs, les entreprises et les travailleurs indépendants qui sont mis sous pression financière du fait de la crise du coronavirus.

Depuis le 31 mars 2020, elles ont accordé 121.651 reports de paiement à des particuliers pour leurs crédits hypothécaires. Le volume total de crédits sous-jacents s'élève à 12,8 milliards d'euros, soit une moyenne de 105.175 euros par crédit.

En ce qui concerne les entreprises, les banques ont accordé 131.705 reports de paiement pour les crédits professionnels depuis le 31 mars. L’ensemble de ces reports de paiement correspond à un volume de crédit sous-jacent de 21,9 milliards d'euros ou en moyenne 166.021 euros par crédit. Plus de 80 % des reports de paiement sont accordés aux PME et aux indépendants.

En outre, près de 17.000 nouveaux crédits ont été accordés en mai pour un montant de plus de presque 4,2 milliards d’euros.

Les personnes qui connaissent des problèmes financiers du fait de la crise du coronavirus et qui souhaitent demander un report de paiement sont invitées à contacter leur banque au plus vite. Ce lien permet de trouver les différents points de contact dans les banques.

Febelfin dispose également de son propre point de contact pour les questions générales concernant les reports de paiement ou toute question éventuelle concernant la réponse d’une banque individuelle. Vous trouverez plus d'informations à ce sujet ici.

évolution paiements par carte 12.06.2020

Le Belge paie davantage par voie digitale

Depuis le début de la crise du coronavirus, les commerçants et les banques ont invité les consommateurs à payer le plus possible par voie numérique. Payer par carte ou par smartphone est en effet un moyen extrêmement sûr et hygiénique de régler ses achats, d’autant plus si le paiement est sans contact. Les Belges ont adapté leur comportement de paiement en conséquence et semblent conserver cette nouvelle habitude numérique. Ils utilisent apparemment de plus en plus souvent leur carte et de moins en moins souvent des espèces.

Le paiement sans contact semble devenir une valeur sûre dans le paysage des paiements. Alors qu'en février de cette année, 16 % de tous les paiements par carte étaient effectués sans contact, cette proportion est passée à 29 % en avril. Cette tendance s'est poursuivie en mai : le mois dernier, 32 % de l’ensemble des paiements par carte ont été effectués sans contact.

Febelfin invite les consommateurs à continuer à payer au maximum de manière digitale (par carte et smartphone), même si la plupart des commerçants et points de vente ont rouvert leurs portes.

Ces chiffres figurent également dans le coronamonitor ci-dessous

go to top