4 min de lecture

Les entreprises continuent de trouver facilement des financements bancaires pour leurs projets

Jamais auparavant l'encours des crédits aux entreprises auprès des banques belges n'avait été aussi élevé qu'aujourd'hui. Selon les chiffres les plus récents, datant de fin septembre 2019, cet encours était de 162,8 milliards d'euros.

Toutefois, il est évident que la croissance se stabilise. En témoigne le fait qu'au troisième trimestre de 2019, on a noté une baisse des demandes de crédit des entrepreneurs de l’ordre de 0,3 % par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente. Le montant demandé par ces entrepreneurs a également diminué, précisément de 3 %. Ce sont principalement les taux d'intérêt historiquement bas qui maintiennent la demande de crédit. Le besoin de financement pour les investissements fixes semble en effet se réduire. Cette évolution freine la croissance de la demande de crédits.

En raison de la baisse de la demande, les banques ont également accordé moins de nouveaux crédits :
-0,8 % au troisième trimestre 2019 par par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les montants accordés ont, quant à eux, augmenté de 5,9 %.

Le degré de refus connaît toujours un niveau historiquement bas. Au troisième trimestre de 2019, il se situait au plus bas niveau de tous les troisièmes trimestres, à une exception près, depuis le début des mesures en 2009. Ce qui indique que les entreprises continuent à trouver aisément du financement bancaire pour leurs projets.

Helmen
Encours crédits aux entreprises septembre 2019

L'encours des prêts aux entreprises reste élevé

En septembre 2019, l'encours des crédits utilisés aux entreprises (y compris les crédits d'engagement, c'est-à-dire par exemple les crédits de garantie et documentaires) a atteint un montant record de 162,8 milliards EUR.

Sur une base annuelle (comparaison de septembre 2018 et septembre 2019), l'encours a grimpé de 4,2 %.

Demande de crédits aux entreprises septembre 2019

La demande de crédit se tasse

Au troisième trimestre de 2019, les entrepreneurs ont demandé 0,3 % de crédit de moins qu'à la même période de l'an dernier. Il s'agit de la troisième baisse consécutive. En montant, la contraction a été plus importante, soit 3,0 %, ce qui constitue la quatrième baisse consécutive.

Production des crédits aux entreprises septembre 2019

Ainsi que l’a particulièrement mis en évidence la BLS (Bank Lending Survey) réalisée par la BNB, le tassement des besoins de financement des investissements fixes a freiné la demande de crédit, alors que, dans le même temps, le niveau favorable des taux d'intérêt stimulait cette demande.

Le nombre de crédits octroyés au troisième trimestre de 2019 a diminué de 0,8 % par rapport au trimestre correspondant de l'exercice précédent. Les montants accordés ont, quant à eux,  progressé sur cette période de 5,9 % par rapport au même trimestre de 2018.

Refus crédits aux entreprises septembre 2019

Les entrepreneurs rencontrent toujours peu de freins au crédit

Le degré de refus est toujours faible. Au troisième trimestre de 2019, il a atteint son deuxième niveau le plus bas si l’on compare tous les troisièmes trimestres depuis le début des mesures en 2009.

Perception refus de crédit septembre 2019

L'enquête trimestrielle de la BNB montre que la perception des freins au crédit par les entreprises s’est légèrement renforcée. En juillet 2019, 4,0 % des entreprises considéraient que les conditions de crédit étaient défavorables. En octobre 2019, ce taux était de 4,7%.

L'indicateur des freins  au crédit atteint, ce faisant, son deuxième niveau le plus bas depuis le début des mesures en 2003.

Une baisse dans le graphique ci-dessous reflète l'amélioration systématique de la perception des freins au crédit. Plus la courbe est basse, moins les entrepreneurs estiment rencontrer de freins au crédit.

taux d'intérêts crédits aux entreprises octobre 2019

Les taux d'intérêt demeurent favorables

Selon les données de la BNB, en octobre 2019, le taux d'intérêt moyen pondéré sur les nouveaux crédits aux entreprises a atteint un nouveau record à la baisse, avec 1,42%. La faiblesse des taux d'intérêt continue par conséquent de soutenir la demande de crédits.

go to top