3 min de lecture

Les banques ne demandent jamais de codes via un lien

  • En 2019, on a noté 27,5 % de cas d’hameçonnage bancaire de plus qu'en 2018.
  • Les pertes en euros résultant de fraudes ont diminué de 6,9 %.
  • Au total, 7.504.979 euros ont été dérobés par le biais de l’hameçonnage en 2019.
  • Les banques appellent les consommateurs à se montrer encore plus vigilants.
Toetsenbord zicht
Les banques ne demanderont jamais vos codes de banque en ligne via un lien.

Des fraudes beaucoup plus nombreuses pour un butin un peu moins élevé

En 2019, 12.432 consommateurs ont été victimes de fraude par hameçonnage, soit une augmentation de 27,5 % par rapport à 2018. En additionnant tous les cas de fraude, on arrive à une perte nette totale de 7.504.979 euros.

Un simple calcul montre que les cybercriminels ont dérobé en moyenne 604 euros par victime en 2019. Dans la grande majorité des cas, il s'agit de petits montants, mais il arrive aussi que les fraudeurs réussissent à s’emparer de sommes importantes.

Nombre de fraudes par banque par internet

Nombre de fraudes

Perte due à la fraude par banque par internet 2019

Perte due à la fraude (en euros)

Par rapport à 2018, c’est non seulement le montant total des fraudes qui a diminué, mais aussi le butin moyen par victime, qui s'élevait encoreà 827 euros en 2018. Il est possible que ceci tienne à l'amélioration des systèmes de détection des fraudes dans les banques, cela peut aussi être dû à une vigilance accrue des consommateurs lorsque des montants plus importants sont en jeu.

Mais la partie n'est clairement pas encore gagnée. Le nombre de cas de fraude et les montants dérobés atteignent toujours un niveau inacceptable, alors qu'il est en principe possible d'éviter l'hameçonnage.

Vigilance accrue

Les cybercriminels sont inventifs lorsqu'il s'agit d'exploiter de nouveaux canaux. Ils envoient des courriels, des SMS, des messages WhatsApp, etc., pour le compte de banques, mais ils se font aussi passer pour d'autres entreprises, comme les fournisseurs de télécommunications ou d'énergie.

Ils abordent également les consommateurs via les médias sociaux et les sites internet de seconde main. Toutes ces tentatives pour extorquer aux consommateurs leurs données secrètes de banque en ligne relèvent de l’hameçonnage.

Les banques invitent les consommateurs à se montrer plus vigilants. Il existe un moyen simple de prévenir la fraude à la banque en ligne : il faut être conscient/e que les banques ou autres entreprises ne demanderont jamais vos codes de banque en ligne via un lien. Ni par courriel, ni par essenger, sms, WhatsApp ou un quelconque autre canal. 

Trois manières de prévenir l'hameçonnage

L'hameçonnage peut être évité. Vous éviterez toujours aisément les fraudeurs si vous appliquez les règles ci-dessous de manière conséquente :

  • ne donnez jamais votre code PIN ou d'autres codes bancaires par téléphone, courriel,  sms ou médias sociaux,
  • ignorez les messages qui vous conduisent via un lien vers un (faux) site de paiement, une (fausse) application ou encore un (faux) site de votre banque,
  • n'effectuez des virements que dans l'application bancaire sur votre smartphone ou via le site web sécurisé de votre banque qui vous sont familiers.
go to top