3 min de lecture

Febelfin souligne l'importance d’une sensibilisation judicieuse des commerçants et des consommateurs

De nombreux commerçants sont encore frileux à l’idée d'offrir des paiements digitaux dans leur magasin. L'étude de l'Observatoire des prix (publiée ce jour par le ministre Kris Peeters) montre que le coût des paiements digitaux a nettement diminué. Cette étude postule en outre que le coût de ces paiements digitaux est inférieur à celui des paiements en espèces.

Si l'on considère les nombreux avantages du paiement digital (sûr, hygiénique, toujours disponible, rapide,…), il n'y a plus de raison de ne pas l'utiliser ou le proposer aujourd'hui.

Actuellement, les commerçants peuvent choisir parmi différents modes de paiement digital. Il est donc important qu'ils optent pour la méthode qui convient le mieux à leur entreprise. Febelfin les soutient à cet égard, notamment via le site de Digital Payment Day.

digitaal betalen
kaart handelaars FR

De plus en plus de consommateurs préfèrent payer par voie digitale. Ce qui revient à dire qu’ils aiment utiliser leur smartphone ou leur carte de paiement pour payer leurs achats. Une récente étude iVOX, réalisée à la demande de Febelfin, montre que c'est le cas pour pas moins de 89 % des Belges.

Cependant, le consommateur belge ne peut pas encore payer par voie digitale dans tous les magasins. C'est pourquoi Febelfin a organisé pour la première fois, le samedi 11 mai dernier, un Digital Payment Day. Le but ? Convaincre les consommateurs d'utiliser plus souvent leur smartphone ou leur carte et persuader les commerçants d'offrir une méthode de paiement digital. Ainsi, le client a toujours le choix : s’il préfère payer en espèces, il le peut. S’il veut payer par voie numérique, pas de problème !

Digital ne veut pas dire coûteux

Beaucoup de commerçants croient à tort que les paiements digitaux coûtent cher et grignotent une partie de leurs profits. Cependant, les commerçants qui ont déjà franchi le pas du digital témoignent précisément du contraire : en proposant une option de paiement digital, ils attirent plus de clients qui dépensent aussi plus facilement.

L'étude de l'Observatoire des prix (publiée ce jour par le ministre Kris Peeters) montre que le coût des paiements digitaux a fortement baissé. Cette étude postule en outre que le coût de ces paiements digitaux est inférieur à celui des paiements en espèces. Si l'on considère les nombreux avantages du paiement digital (sécurité, hygiène, disponibilité, rapidité,...), il n'y a plus de raison de ne pas l'utiliser ou le proposer aujourd'hui.

La sensibilisation est importante

Febelfin continuera donc à se concentrer sur la sensibilisation des commerçants et des consommateurs. Le site internet www.digitalpaymentday.be recense les différentes options de paiement digital, ainsi que leurs avantages et leurs inconvénients, et donc aussi les coûts qui y sont associés.

Cela donnera au commerçant un aperçu objectif de la méthode de paiement qui convient le mieux à son entreprise et lui offrira l’occasion d’être bien préparé pour se lancer dans l’aventure digitale.

go to top