7 min de lecture

Le nombre de demandes de crédit a connu au premier trimestre 2019 une augmentation de 6,5%, hors refinancements, par rapport au même trimestre de l’année précédente. Le montant de crédit correspondant a également connu une hausse d’un peu plus de 11%.

Au premier trimestre 2019, environ 62.000 contrats de crédit hypothécaire ont été conclus pour un montant total d‘environ 8,3 milliards EUR (hors refinancements). Ceci représente une hausse du nombre des contrats de crédit octroyés de 4,3% par rapport au premier trimestre de l’an dernier. En montant, il a par ailleurs également été octroyé 7,3% de crédits de plus qu’alors. C’est ce qui ressort des statistiques relatives au crédit hypothécaire publiées ce jour par l’Union professionnelle du Crédit (UPC).

Les 58 membres de l'UPC représentent ensemble environ 90% du nombre total de crédits hypothécaires nouvellement octroyés (ce que l'on appelle la production). L'encours total du crédit hypothécaire des membres de l’UPC fin mars 2019 s’élève à environ 220 milliards EUR.

smartphone_gebouw
Le secteur du crédit est déterminé à assumer ses responsabilités et à jouer son rôle de soutien dans le contexte des énormes défis qui nous attendent pour rendre le parc immobilier belge plus neutre sur le plan énergétique.
Ivo Van Bulck
Secretary General UPC

Rôle de soutien du secteur financier dans la réalisation des objectifs climatiques

Depuis un certain temps déjà, le secteur financier belge collabore avec la Fédération hypothécaire européenne (EMF), et avec l’appui des institutions européennes, à l'élaboration d'un "Energy Efficient Mortgages Action Plan" (EeMAP). L'objectif de ce plan d'action est de créer un cadre dans lequel les banques et les prêteurs européens pourront développer des produits de crédit qui contribuent à encourager les citoyens européens à réaliser les travaux économiseurs d'énergie nécessaires.

L'élaboration de ce plan d'action au niveau belge est actuellement en cours et des consultations ont lieu aux niveaux national et régional avec les pouvoirs publics et les autres parties prenantes afin de parvenir à des solutions qui garantissent un processus de crédit harmonieux tant pour le consommateur que pour le prêteur.

"Le secteur du crédit est déterminé à assumer ses responsabilités et à jouer son rôle de soutien dans le contexte des énormes défis qui nous attendent pour rendre le parc immobilier belge plus neutre sur le plan énergétique", déclare Ivo Van Bulck, Secrétaire général de l'Union professionnelle du crédit. "En développant des produits spécifiques destinés à la construction et à la rénovation de logements répondant aux objectifs énergétiques futurs, nous visons à encourager les consommateurs à prendre les mesures nécessaires."

2018 par rapport au 2019 Afficher moins d'infos

On trouvera ci-dessous les principaux constats pour le premier trimestre de 2019 par rapport au premier trimestre de 2018 :

Les refinancements ne sont pas pris en compte dans ces chiffres.

  •  Le nombre de demandes de crédit (hors celles pour refinancements) a connu une croissance de 6,5 % au premier trimestre 2019 par rapport au premier trimestre 2018. Le montant des demandes de crédit a lui aussi augmenté, de plus de 11%. Un peu moins de 96.000 demandes de crédit ont été introduites pour un montant total de 14 milliards EUR.
  • Les crédits hypothécaires octroyés ont fait un bond en avant d’un peu plus de 4% au premier trimestre 2019, tandis que le montant correspondant progressait d’un peu plus de 7%. Environ 62.000 crédits ont ainsi été octroyés pour un montant total de 8,3 milliards EUR (hors refinancements).
  • L’augmentation de l’octroi de crédit s’est manifestée pour toutes les destinations. Par rapport au premier trimestre de 2018, le nombre de crédits contractés pour l’achat avec transformation a enregistré la croissance la plus élevée en pourcentage, à savoir +26% ou 570 contrats en plus. Le nombre de contrats de crédit pour l’achat d’un logement (+1.423) a progressé de 4,4% par rapport au premier trimestre de 2018. Le nombre de crédits de construction (+180) a augmenté de 2,3%, tout comme le nombre de crédits pour la rénovation d’un logement (+220), qui a connu une augmentation de 1,7%. Le nombre de crédits pour d’autres buts (+160) a quant à lui noté une croissance de 3,6%.
  • Le nombre de refinancements externes (+290) a augmenté au premier trimestre 2019, de 4,7% par rapport au premier trimestre 2018. Plus précisément 6.500 refinancements externes ont été enregistrés au premier trimestre 2019, pour un montant total d’un peu plus de 800 millions EUR.
  • Le montant moyen emprunté pour l’achat d’un logement s’est stabilisé aux environs de 160.000 EUR au premier trimestre 2019. Le montant moyen pour un crédit de construction a légèrement diminué au cours de la même période pour atteindre environ 168.500 EUR. Le montant moyen d’un crédit pour achat + rénovation s’est stabilisé aux environs de 195.000 EUR.
  • Au premier trimestre 2019, 3 emprunteurs sur 4 ont opté pour un taux d’intérêt fixe ou un taux d’intérêt variable assorti d’une période de fixité initiale des taux de minimum 10 ans. La part de marché des crédits assortis de taux d’intérêt variables annuellement a légèrement diminué au premier trimestre 2019 pour atteindre 6% des crédits octroyés 
Evolution demandes de crédit
Source : UPC

Nombre de demandes de crédit

Le nombre de demandes de crédit, hors celles relatives aux refinancements externes, a connu au premier trimestre 2019 une augmentation de 6,5% par rapport au même trimestre de l’année précédente. Le montant sous-jacent des demandes de crédit a également connu une hausse, d’un peu plus de 11%.

Le nombre de demandes de crédit pour l’achat + rénovation d’un logement est celui qui a le plus progressé (+1.165, soit +27,6%). Une augmentation du nombre de contrats de crédit conclus a également été observée pour l’achat d’un logement (+4.046, soit +8%) et pour d’« autres buts » (+1.262, soit +24%). Le nombre de demandes de crédit pour la construction d’un logement (-446, soit -3,7%) et pour la rénovation d’un logement (-146, soit -0,8%) a reculé.

Garage, terrain à bâtir, …

Par ailleurs, au cours du premier trimestre de 2019, le nombre de demandes de refinancements externes a connu une diminution de 7,9%.

Evolution de la production
Soruce : UPC

Nombre de crédits octroyés au premier trimestre

Au cours du premier trimestre de 2019, le nombre de crédits octroyés, hors refinancements externes, a connu une croissance d’environ 4,3% par rapport au premier trimestre 2018. Le montant correspondant a augmenté d’environ 7%.

Production en montant
Source : UPC

Le montant total des crédits octroyés au premier trimestre atteint, ce faisant, une fois de plus le plus haut niveau jamais observé au cours d’un premier trimestre. C’était également déjà le cas aux trimestres précédents.

Crédit hypo ventilation selon la destination
Source : UPC

Augmentation du nombre de crédits octroyés pour toutes les destinations

Au premier trimestre 2019, environ 62.000 nouveaux crédits ont été octroyés pour un montant total d’environ 8,3 milliards EUR – hors refinancements externes.

Par rapport au premier trimestre de l’année précédente, on observe une augmentation du nombre de contrats au niveau de toutes les destinations.

Comparativement au premier trimestre de 2018, le nombre de crédits contractés pour l’achat avec transformation a enregistré l’augmentation la plus élevée en pourcentage, à savoir +26% ou 570 contrats en plus. Le nombre de contrats de crédit pour l’achat d’un logement (+1.423) a progressé au premier trimestre 2019 de 4,4% par rapport au premier trimestre de 2018. Le nombre de crédits de construction (+180) a augmenté de 2,3%, tout comme le nombre de crédits pour la rénovation d’un logement (+220), qui a connu une croissance de 1,7%. Le nombre de crédits pour d’autres buts (+160) a quant à lui fait un bond en avant de 3,6%.

Par ailleurs, au cours du premier trimestre de 2019, le nombre de refinancements externes a connu une progression de 4,7%. Plus précisément 6.500 refinancements externes ont encore été octroyés pour un montant total d’un peu plus de 800 millions EUR.

Crédit achat d'un logement
Source : UPC

Le montant moyen d’un crédit pour l’achat d’un logement se stabilise aux environs de 160.000 EUR

Le montant moyen emprunté pour l’achat d’un logement s’est stabilisé au cours du premier trimestre 2019 aux environs de 160.000 EUR.

Le montant moyen d’un crédit pour l’achat d’un logement + rénovation s’est également stabilisé au premier trimestre 2019, aux alentours de 195.000 EUR.

Le montant moyen d’un crédit à la construction a légèrement diminué au premier trimestre 2019 pour atteindre 168.500 EUR.

Crédit hypo ventilation selon la destination
Source : UPC

3 emprunteurs sur 4 optent pour un taux fixe

Au cours du premier trimestre 2019, 3  emprunteurs sur 4 (76,5%) ont opté pour un taux d’intérêt fixe ou un taux d’intérêt variable assorti d’une période initiale de fixité des taux de minimum 10 ans. Environ 17,5% des emprunteurs ont opté pour un taux d’intérêt variable assorti d’une période initiale de fixité des taux entre 3 et 10 ans. Comme au trimestre précédent, le nombre d’emprunteurs ayant opté pour un taux variable annuellement a diminué légèrement pour atteindre 6%.

Taux d'intérêt
Source : BNB.Stat

Compte tenu des taux d’intérêt toujours extrêmement faibles (voir graphique ci-après), le consommateur belge continue donc de privilégier très largement la sécurité. Vu le niveau historiquement bas des taux d’intérêt variables annuellement, 6% des emprunteurs ont opté pour cette formule. Mais la législation protège aussi particulièrement le consommateur qui choisit un taux d’intérêt variable annuellement. C’est ainsi que ce taux ne peut, après adaptation en fonction de l’évolution des indices de référence applicables, jamais excéder le double du taux d’intérêt initial.

go to top