4 min de lecture
COP 25

Febelfin soutient les objectifs ambitieux de la Commission européenne

Une Union européenne climatiquement neutre d'ici 2050 et une baisse d’au moins 50% des émissions d'ici 2030, au lieu des 40% actuels : tel est l’objectif que la Commission européenne veut atteindre au travers de son Green Deal. Donnée importante : avec ces objectifs ambitieux en ligne de mire, l'Union européenne entend rallier toutes les parties au Green Deal, les citoyens comme les entreprises, les précurseurs de l’écologisation comme les retardataires.

Febelfin estime qu’il s’agit là un plan cohérent. Le secteur financier se félicite par conséquent de ce Green Deal et s'engage à soutenir cette transition verte.

L'initiative Towards Sustainability (norme durable pour les produits d'investissement) en est l'exemple parfait. Et la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, la COP 25, est le lieu idéal pour renforcer son engagement. Aujourd'hui, Tom Van den Berghe, chargé des aspects de finance durable chez Febelfin, y présente la norme durable. Une opportunité unique et la confirmation que la norme durable est une initiative forte qui donne le ton, non seulement en Belgique mais aussi par rapport à d'autres pays.

Karel Van Eetvelt, CEO de Febelfin : "Notre collègue de Febelfin, Tom Van den Berghe, présente aujourd'hui le label "Towards Sustainability" du secteur financier belge à l’occasion de la conférence sur le climat COP 25 à Madrid. Nous pouvons et devons être fiers des initiatives que nous prenons pour aller de l'avant en matière de climat. Le label est une première étape, mais les étapes suivantes doivent s’enchaîner rapidement. La norme doit être régulièrement évaluée et ajustée, et nous devons également marquer des avancées rapides dans le cadre du financement visant l'amélioration de la durabilité des maisons et des immeubles commerciaux."

Des actions menées de toutes parts

Pour réaliser les objectifs ambitieux de la Commission européenne, toutes les parties doivent être impliquées dans l’action. Pas seulement le secteur public, mais aussi le secteur privé. Nous devons soutenir non seulement l'innovation verte actuelle, mais aussi, d’une manière générale, les secteurs et les particuliers qui n’ont pas encore ou viennent à peine de franchir le pas vers une dimension plus verte.

Febelfin estime donc que la Commission européenne a fait le bon choix en optant pour une transition inclusive et équitable. Soutenir les entreprises à forte intensité de carbone dans leur transition s’inscrit dans le cadre de ce processus. Tout comme prévoir des mesures sociales pour rénover les maisons d’habitation de manière efficace sur le plan énergétique. Le secteur financier veut continuer à jouer son rôle à cet égard.

Rôle pour la norme durable

Febelfin soutient les initiatives réglementaires en cours en matière de disclosure, c’est-à-dire de divulgation (plus de transparence) et de taxonomie (définitions claires). Ces initiatives sont essentielles pour le financement de la transition verte. Febelfin s'engage également à ce que, si les définitions européennes exigent une adaptation de la norme de durabilité (qui a été proposée plus tôt cette année), les conditions pour ce label Towards Sustainability soient immédiatement renforcées

En bref, les produits de placement qui obtiennent de bons résultats en matière de durabilité se voient délivrer un label de durabilité. Aujourd'hui, les consommateurs peuvent choisir parmi 311 fonds différents qui prêtent attention aux personnes, aux animaux, à la société ou à la planète. Une nouvelle vague suivra en février de l'an prochain.

Le modèle de l’avenir

Le Green Deal désigne également l'économie circulaire comme le modèle économique de l'avenir. Febelfin et l’Association belge de Leasing (ABL) partagent cette conviction. Elles définissent les lignes directrices pour les projets circulaires afin que le secteur financier puisse les soutenir mieux et plus rapidement.

Au travers de ces initiatives, le secteur financier veut booster la durabilité de notre société. Il a en effet conscience qu'il peut jouer un rôle non négligeable à ce niveau. Surtout parce qu'il représente environ 80 % du financement des citoyens et des entreprises.

go to top