Febelfin et les ministres compétents sont en réunion pour évaluer les mesures de lutte contre les attaques au gaz explosif

20 Novembre 2018

Après les nouvelles attaques au gaz explosif d'hier et d'aujourd'hui, une réunion est intervenue entre Febelfin et les Cabinets des ministres Jan Jambon et Koen Geens, afin d’évaluer les mesures déjà prises. Ces mesures semblant fonctionner, elles seront maintenues.

Au cours de l'année écoulée, les banques, les milieux politiques et la police ont déjà mené des concertations intensives qui ont débouché sur diverses mesures de sécurité. Lors de la réunion de ce jour, il a été convenu de continuer d’appliquer les mesures prises précédemment. L'échec des récentes attaques montre que l'approche adoptée fonctionne.

La manière dont les mesures sont mises en œuvre diffère d'une banque à l'autre. Pour des raisons de sécurité, Febelfin et les banques ne communiqueront pas davantage sur la nature et le contenu des mesures spécifiques.

Pour le secteur financier, la priorité absolue est de mettre un terme aux attaques au gaz explosif. Nous tenons dès lors à remercier toutes les parties concernées pour la rapidité avec laquelle elles ont accepté de se réunir.

Febelfin reste vigilante pour l'avenir. Nous continuerons à travailler en étroite consultation avec les banques, la police et les autorités concernées afin d'évaluer en permanence ces mesures. Nous lançons également un appel spécifique au monde politique pour qu’il agisse en vue de mettre fin à ces crimes et que tous les moyens soient utilisés pour appréhender et poursuivre les criminels.

Febelfin tient à souligner une fois de plus que ces faits sont passibles de peines sévères. Le ministre de la Justice a ainsi rappelé aujourd’hui que les peines d'emprisonnement pouvaient aller jusqu'à 30 ans.

Plus sur: