4 min de lecture

Les mules financières (money mules) sont des personnes qui laissent/font transiter illégalement de l'argent par le biais de leur compte. Il s'agit souvent de personnes qui ont des difficultés financières et/ou qui veulent de l'argent facile.

Les jeunes, en particulier, constituent le groupe cible idéal, ainsi qu’il ressort d’une étude de Febelfin et du bureau d’enquête Indiville. Alors que 4 % de la population totale prêterait son compte et/ou sa carte bancaire en échange d'une compensation, cette part passe à 10 % chez les jeunes (entre 16 et 24 ans).

Cela signifie que pas moins d'un/e jeune sur dix prêterait son compte bancaire et/ou sa carte bancaire en échange d'argent.

Bien que cela puisse sembler très innocent, agir de la sorte risque de vous causer bien des problèmes. Des menaces physiques, la police à votre porte, le blocage ou la fermeture de votre compte, un casier judiciaire et, cerise sur le gâteau, un compte pillé, avec en plus un risque de devoir indemniser les victimes.

En 2019, Febelfin a aussi collaboré avec les rappeurs de Kurkdroog pour mettre ce phénomène en évidence. Regardez leur vidéo :

Comment reconnaître ce type de fraude ?

La fraude par le biais de mules financières suit un schéma reconnaissable. Vous êtes approché/e en ligne ou dans la vie réelle par un rabatteur qui vous demande de lui prêter votre compte et/ou votre carte bancaire, ainsi que votre code PIN en échange d'une compensation.

Les fraudeurs en ligne se livrent à leurs opération de rabattage via les médias sociaux, tels qu’Instagram et WhatsApp et, dans la vie réelle, dans les lieux de vie nocturne, dans les gares et à la sortie des écoles.

Le rabatteur vous dit quoi faire et vous faire miroiter une compensation intéressante, en évoquant les sommes d'argent déjà versées à d'autres personnes. L'opération est présentée comme "tout à fait sûre" ou comme "un geste d'amitié".

COMMENT RECONNAÎTRE UN COMPTE DE MULES SUR INSTAGRAM ? Afficher moins d'infos
geldezel

Celui ou celle qui donne suite à ce genre de "proposition d'échange" devient une mule financière. Les criminels ont besoin de mules et de leur compte bancaire pour faire transiter ou pour retirer illégalement de l'argent. De l'argent qui a généralement été dérobé par le biais du phishing.

En utilisant le compte et/ou la carte d'une mule financière, les criminels effacent toute trace d'eux-mêmes. En d'autres termes, la mule fait le sale boulot pour le compte des criminels et c’est elle qui affronte ensuite les problèmes.

Dans la pratique, l’importante compensation promise est en fait minime voire inexistante. Au contraire : en tant que mule financière, tout ce que vous aurez gagné, c’est de retrouver votre compte vidé.

Quelles sont les conséquences ?

Celui ou celle qui choisit de tenir ce rôle ne le fait souvent pas qu’une seule fois. Si ces jeunes viennent à refuser de continuer, ils font l'objet de menaces physiques et de violences. Les rabatteurs ne sont pas des enfant de choeur et ils ne veulent pas votre bonheur.

De plus, faire la mule financière est punissable. Vous serez également poursuivi/e par le tribunal qui vous infligera éventuellement une amende ou un travail d'intérêt général. Dans le cas où la mule financière est mineure, les parents peuvent être tenus pour responsables. En pratique, cela signifie que la mule (et ses parents) devra/devront rembourser intégralement à la victime l'argent qui a transité par le compte de la personne mineure.

Votre banque peut également refuser d’encore vous accorder dans l’avenir un compte ou une carte bancaire, et/ou un prêt.

Comment éviter d’en arriver là ?

Ne donnez pas suite à la proposition de quelqu'un qui veut vous faire gagner de l'argent rapidement.

  • Ne prêtez jamais votre compte ni votre carte bancaire, pas plus que votre code PIN. Ils n’appartiennent qu’à vous et vous seul/e.
  • Parlez-en à une personne de confiance et mettez en garde vos amis.
  • Signalez les comptes sur les médias sociaux qui promettent de l’argent facile et rapide au Point de contact des pouvoirs publics visant les tromperies, arnaques, fraudes et escroquerie.

Vous vous êtes malgré tout fait piéger ?

  • Contactez au plus vite votre banque.
  • Faites bloquer votre carte via Card Stop (+32 (0)70 344 344).
  • Déposez plainte auprès de la police.

Et que peuvent faire les parents ?

Grâce à ces 3 conseils, vous pouvez mettre vos enfants en garde :

  1. Expliquez-leur ce que sont les mules financières afin qu'ils apprennent à reconnaître ces pratiques.
  2. Apprenez-leur à gérer les comptes de médias sociaux qui promettent de l'argent rapide et facile. Signalez les comptes au Point de contact des pouvoirs publics visant les tromperies, arnaques, fraudes et escroquerie.
  3. Faites-leur comprendre qu'ils ne doivent jamais prêter leur carte, leur compte ou leurs codes bancaires, même à un soi-disant "ami".