6 min de lecture
vriendschapsfraude

La fraude à l'amitié est une forme d’escroquerie dans le cadre de laquelle les cybercriminels tentent d’entrer en contact avec leurs futures victimes via un faux profil sur internet. Ils vous font croire qu'ils veulent être votre ami/e et établissent un lien de confiance avec vous, mais en réalité, ils ne sont là que pour votre argent. Et il ne faut pas attendre longtemps avant qu’ils ne commencent à vous demander de les aider financièrement.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Les escrocs recherchent souvent leurs victimes via des sites de rencontre et des applications comme Tinder, mais ils utilisent également l’e-mail, le chat ou les médias sociaux tels que Facebook ou Instagram.

Avec un faux profil ou une identité usurpée, ils gagnent votre confiance et jouent ensuite sur vos émotions pour vous soutirer de l'argent. Que ce soit à payer des frais d’avocat ou pour rembourser les frais médicaux d'un membre de la famille malade, toutes les raisons sont bonnes pour vous soutirer de l'argent. De toute façon, il y aura toujours un nouvel événement dans leur scénario qui vous obligera à envoyer à nouveau de l’argent.

Attention : si vous entrez en contact avec un tel profil, il y a de fortes chances qu'il soit faux.

Comment reconnaître des fraudeurs à l’amitié ?

  • Ils opèrent souvent depuis l'étranger.
  • Les fraudeurs à l'amitié utilisent un faux nom et de fausses photos. Un conseil pour vérifier l'authenticité des photos : utilisez Google Search. Vous trouvez plusieurs versions de la photo avec des noms différents ? Vous avez clairement affaire à un fraudeur.
  • Ils ont un profil attractif : un emploi bien rémunéré, une belle photo, ...
  • Ils peuvent manipuler vos sentiments et susciter de la sympathie comme personne.
  • Ils vous demandent plusieurs fois de l'argent, puis ils disparaissent soudain de la circulation. Vous vous retrouvez seul/e, et avec un compte souvent allégé.
4 conseils en or : vérifiez toujours l'authenticité d'un profil, ne faites pas confiance à n'importe qui, méfiez-vous des histoires "tristes" et gardez votre porte-monnaie fermé

Ne payez jamais !

Votre « ami/e »  souhaite que vous lui fassiez parvenir l'argent via un transfert anonyme, par exemple via Western Union ou Moneygram. Ne vous lancez pas là-dedans. Avec un virement anonyme, il devient impossible de vérifier sur quel compte l'argent a été versé. Une fois transféré, l'argent s’évapore donc véritablement. Si quelqu'un vous demande d’effectuer ce genre de virement, méfiez-vous d’office.

Quelques conseils pour vous protéger contre la fraude à l'amitié

  • ​​Vérifiez toujours l'authenticité d'un profil.
    • Faites attention lorsque vous rencontrez quelqu'un en ligne. Ne vous fiez pas seulement aux (trop) beaux profils de personnes qui cherchent à se rapprocher via les médias sociaux. Ces profils sont souvent faux, alors veillez à demander suffisamment d'informations à votre nouvel/le ami/e.
    • Ne faites pas confiance à n'importe qui.
    • Ne vous mettez pas en danger et ne mettez pas votre identité en péril en faisant trop rapidement confiance aux gens. Gardez vos informations personnelles pour vous
  • Méfiez-vous des histoires « tristes ».
    • Ne vous impliquez pas trop vite dans une possible manipulation émotionnelle par votre présumé/e ami/e ou amoureux/se si celui ou cell-ci commence à vous demander de l'argent.
  • Gardez votre porte-monnaie fermé.
    • Enovyer de l'argent à un étranger que vous n'avez encore jamais rencontré dans la vrai vie n'est pas une très bonne idée. Même si cela vous pèse, ne transférez pas d'argent. Vous le perdrez de toute façon.

Vous êtes malgré tout tombé/e dans le piège ?

Vous vous êtes quand même fait avoir ? Contactez la police locale et rassemblez autant de preuves que possible, comme le profil en ligne de l'escroc, les impressions de vos chats et les preuves de paiement. Si la somme d'argent perdue est minime, l'affaire sera abandonnée. Si de grosses sommes sont en jeu, une enquête sera généralement ouverte.

Point de contact

Vous pensez avoir eu affaire à un cybercriminel ? Adressez-vous alors au point de contact du Service public fédéral Economie. Vous pourrez ainsi contribuer à empêcher que ces escrocs ne fassent de nouvelles victimes.

Le SPF Economie a également lancé une campagne sur la fraude à l'amitié : « Si c’est trop beau pour être vrai, c’est que ça ne l’est pas ». Dans ce cadre, vous trouverez des témoignages et encore plus de conseils pour apprendre à reconnaître les fraudeurs.