La banque par internet en toute sécurité

  • En dépit de tous les avertissements, le nombre de cas de fraude à la banque en ligne a encore augmenté en 2018. Durant cette année, pas moins de 9.747 cas d'hameçonnage ont été enregistrés. Les escrocs utilisent cette forme de fraude pour obtenir des codes bancaires ou d'autres renseignements personnels en se faisant passer pour une banque, la police, un opérateur de télécommunications, un site de petites annonces, etc.

  • Le présentateur de Vier, Pedro Elias, s’est glissé hier soir dans la peau d’un hameçonneur dans le cadre de son émission "Control Pedro". Il a dérobé 100 euros sur le compte de la présentatrice Evi Hanssen. Comment a-t-il pu si facilement y parvenir ? En achetant un DVD, Evi avait entré sans méfiance ses coordonnées bancaires en ligne sur un site internet. Mais il y avait un piège : le site était une contrefaçon ! Et la seule manière d'éviter cette forme d’hameçonnage est de toujours taper soi-même l'adresse d'un site internet dans la barre d'adresse.

  • Les gangs néerlandais recrutent activement des jeunes dans notre pays pour transférer frauduleusement de l'argent. En échange de leur carte bancaire et de leur code PIN, ils promettent aux jeunes de leur faire gagner rapidement de l'argent. Febelfin a demandé au duo d’humoristes Kurkdroog de se glisser dans la peau d’escrocs. Le duo anversois a cherché à savoir si les jeunes se laissaient facilement séduire … Et, en un rien de temps, il a fait cinq victimes. Au travers de cette action, Febelfin veut sensibiliser les jeunes au fait qu’ils ne doivent jamais prêter leur carte bancaire et leur code PIN.

  • Le Black Friday, c’est demain. Vous en avez déjà certainement beaucoup entendu parler. Depuis que le phénomène s'est répandu dans notre pays, de plus en plus de boutiques en ligne offrent des rabais pouvant aller jusqu'à 70%. Y a-t-il moyen de faire des affaires intéressantes ? Certainement. Mais sachez que derrière ces grosses promotions, se cachent parfois des arnaques.

  • « 1 jour sans » : tel est le nom donné par le SPF Intérieur à ce 26 octobre. Au travers de cette journée d’action nationale contre les cambriolages, les pouvoirs publics entendent sensibiliser l’ensemble des citoyens au fait qu’ils peuvent limiter dans une large mesure les risques de vol et de cambriolage en adaptant légèrement leur mode de vie. Détenir un minimum d’espèces en poche ou à la maison est l’un des conseils à suivre qui peuvent faire la différence. N’hésitez donc pas : pour vos paiements, choisissez toujours la voie électronique.

  • Octobre est traditionnellement placé sous le signe de la cybersécurité. Tous les pays de l’Union européenne s’engagent à fond pour sensibiliser leurs citoyens à la cybercriminalité. En collaboration avec Europol et la Fédération Bancaire Européenne, Febelfin met aujourd'hui en avant le phénomène du « phishing ». C’est essentiel, car de nombreuses victimes tombent trop souvent dans le piège de criminels qui cherchent à se procurer leurs codes bancaires et données personnelles. Le phishing est dangereux, et les nombreux mythes qui circulent à son sujet le sont également !

  • La Cyber ​​Security Coalition et le Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB) lancent aujourd'hui leur nouvelle campagne de cybersécurité : « Boostez votre santé digitale ». Tout le mois d’octobre, des initiatives viseront à promouvoir une meilleure santé digitale. Effectuer des sauvegardes et des mises à jour régulières sur vos PC, smartphones ou tablettes constitue l’un des moyens d’atteindre cet objectif.

  • Au cours des six premiers mois de 2018, 2.650 cas de fraude via la banque en ligne ont été recensés. Pratiquement à chaque fois, les fraudeurs ont utilisé l’hameçonnage (phishing), « pêchant » ainsi les codes bancaires des consommateurs afin de pouvoir leur dérober de l’argent sur leurs comptes.

  • Durant le premier trimestre de 2018, 1.361 cas de fraude via la banque en ligne ont été recensés. Pratiquement toutes ces fraudes sont liées au phishing, une technique qui permet aux fraudeurs de se procurer les codes bancaires du consommateur afin de dérober de l’argent de son compte. Cela représente une augmentation d’environ 60 % par rapport au premier trimestre 2017. En termes de montant, l’augmentation avoisine même 215 %.

  • Des courriels envoyés au nom de Febelfin circulent en ce moment. Les destinataires sont invités à cliquer sur un lien pour demander une nouvelle carte de paiement. Or, ce courriel n’émane ni de votre banque ni de Febelfin : il s’agit d'un message de phishing.

Pages