4 min de lecture

Les fraudeurs sont ingénieux et toujours à l’affût de nouvelles méthodes pour vous dérober de l'argent. Febelfin répertorie les formes de fraude les plus courantes et vous dit quoi faire pour y échapper.

Au fil des ans, les fraudeurs se sont professionnalisés. Leurs messages sont désormais rédigés dans un français (quasi) parfait et ils sont souvent crédibles lorsqu’ils se font passer pour des institutions bancaires. Vous ne remarquez donc pas d’emblée que vous avez affaire à des escrocs. De plus, les fraudeurs comptent sur vous pour tomber dans le piège lorsque vous êtes occupé/e et que vous avez la tête ailleurs. Mais vous avez les moyens de déjouer leurs plans.

#1 Hameçonnage

En utilisant l’hameçonnage (phishing), les fraudeurs tentent de s’emparer de vos codes bancaires personnels. Ils vous envoient un message (e-mail, SMS, message WhatsApp, médias sociaux, ...) contenant un lien vers un faux site web. Si vous complétez vos codes bancaires personnels sur ce faux site web, vous donnez à ces fraudeurs un libre accès à votre compte bancaire.

Les messages de phishing présentent souvent l’apparence de messages de votre banque, mais il arrive aussi que vous en receviez de l’une ou l’autre société bien connue. Tous les prétextes sont bons pour vous faire tomber dans le piège : vous devez renouveler ou (dé)bloquer votre carte bancaire, un coupon-valeur vous est offert, vous avez une chance de gagner une réduction sensationnelle, ...

Bien que les fraudeurs « hameçonnent » le plus souvent leurs victimes en leur envoyant des messages, ils peuvent aussi vous appeler sur votre téléphone.

Que pouvez-vous y faire ?

Si vous recevez une invitation à partager vos codes bancaires personnels, un signal d’alarme doit retentir instantanément : c'est une arnaque. Que cette demande vous soit adressée par téléphone ou via un lien dans un message, c’est impossible qu’elle émane de votre banque. Alors, ne donnez jamais de codes bancaires personnels de cette manière.

#2 Fraude par téléphone

Eh oui, les fraudeurs utilisent désormais aussi leur téléphone pour vous hameçonner (voir ci-dessus), mais ils vous appellent parfois aussi pour une autre raison. Par exemple, pour vous inciter à transférer de l'argent vers un autre compte.

Comment s'y prennent-ils ? Ils se font passer pour un employé de votre banque et vous signalent des problèmes de sécurité au niveau de l’institution. Pour éviter tout risque éventuel, ils vous invitent alors à transférer vous-même votre argent sur un compte présenté comme sûr. Ce compte est en réalité celui d'une mule, il servira à faire transiter votre argent vers le compte des fraudeurs.

Que pouvez-vous y faire ?

Votre banque ne vous demandera jamais de transférer votre argent vers un autre compte. Si vous recevez un tel message, soyez d’emblée conscient/e qu’il s’agit d’une arnaque et que vous avez affaire à un escroc.

#3 Fausse demande d'aide

Dans cette forme de fraude, les escrocs se font passer pour l'un de vos proches. Ou ils écrivent à vos proches en votre nom. Par le biais de canaux populaires tels que Facebook, WhatsApp, ... ils vous demandent d'urgence une aide financière.

Bien sûr, les fraudeurs inventent d'abord un prétexte pour vous contacter à l’improviste via un numéro inconnu. Ils s’excuseront ainsi : « Désolé, j'ai perdu mon smartphone. C'est mon nouveau numéro ». Après quelques bavardages anodins, ils entreront bien vite dans le vif du sujet et vous demanderont de leur virer de l’argent.

Que pouvez-vous y faire ?

Là encore, la vigilance est de mise. Si vous recevez soudain un message d'un de vos proches via un numéro inconnu, vérifiez bien qu’il ne s’agit pas d’une arnaque en appelant, par exemple, cette personne directement. Surtout si on vous demande de transférer de l'argent.

Procédure à suivre en cas de fraude

Si vous êtes malgré tout tombé/e dans le piège, voici la procédure à suivre :

  1. Appelez immédiatement Card Stop au 070 344 344.
  2. Contactez la banque au plus vite.
  3. Déposez plainte auprès de la police.
go to top