3 min de lecture

Depuis le 27 janvier 2019, le billet de 500 euros n'est plus émis. Cela signifie que cette coupure ne sera plus imprimée. Mais cela signifie-t-il pour autant que ce billet ne peut plus être utilisé ? Et sa disparition est-elle vraiment une mauvaise chose ? Nous avons étudié ces questions à partir des cinq affirmations suivantes.

Affirmation 1 : Le billet de 500 euros est fréquemment utilisé

Faux. Près de la moitié des Européens n'ont jamais tenu en main un billet de 500 euros. C'est peut-être d’ailleurs votre cas. La Banque centrale européenne a encore récemment fait le calcul : sur l'ensemble des billets en circulation, seuls 2,3 % sont des coupures de 500 euros. A la différence du fameux billet de 50 euros, qui représente quant à lui 46,2 % des billets en circulation. 

Affirmation 2 : Le billet de 500 euros est apprécié dans les milieux criminels

Vrai. Le billet de 500 euros facilite les activités illicites telles que le financement du terrorisme, la fraude fiscale ou le blanchiment d'argent. Pourquoi ? Europol l'a calculé pour nous : un million d'euros en coupures de 50 euros pèse 22 kilos. Un million d'euros en billets de 500 euros ne pèse que 2,2 kilos.

Europol se définit comme l'agence pour la répression dans l'Union européenne. C'est un centre d'expertise qui analyse la criminalité et le terrorisme au niveau européen. Grâce à ses informations, il soutient les activités de nos services de police nationaux.

Affirmation 3 : il n’est plus possible de payer avec un billet de 500 euros

Faux. Les billets encore en circulation aujourd'hui ont toujours cours légal. Vous pouvez donc continuer à les utiliser. Vous pouvez aussi les échanger auprès de la Banque nationale de Belgique contre d'autres coupures ou encore auprès d’une autre banque centrale nationale de la zone euro. Et cela toute votre vie durant.

La zone euro désigne l'ensemble des pays de l'Union européenne qui utilisent l'euro comme devise. Plusieurs pays font partie de l'Union européenne mais ne font pas partie de la zone euro. Un exemple ? Le Danemark, qui utilise la couronne danoise ou encore la Hongrie qui utilise le forint hongrois.

Affirmation 4 : Je ne peux plus commander de billets de 500 euros auprès de ma banque.

Vrai. Vous ne pouvez plus commander de nouveaux billets auprès de votre banque. Il se peut que votre banque ait encore des billets en stock, mais ce stock va progressivement disparaître. Si votre banque reçoit des billets de 500 euros, elle les transférera à la Banque nationale de Belgique.

Affirmation 5 : Payer 500 euros en espèces n'est pas la même chose que payer 500 euros par carte

Vrai. Qu'il s'agisse de petits ou de gros montants, Febelfin recommande de toujours payer par voie électronique. Pourquoi ? Un paiement digital est : 

  • rapide
  • toujours disponible
  • sûr : le risque de vol ou de perte de votre argent est beaucoup plus faible

Et ce que vous ignoriez peut-être : en tant que société, nous payons collectivement bien moins pour un paiement par carte que pour un paiement en espèces. En effet, un paiement en espèces engendre de nombreux frais spécifiques. Il faut imprimer l'argent, le distribuer, le collecter, le recycler à nouveau... Tout ceci coûte, pour chaque Européen, 129,50 euros par an.

go to top