6 min de lecture

Une protection étendue des consommateurs est une excellente chose. Mais bien sûr, vous voulez aussi garder le contrôle. Avec la PSD II, les deux sont possibles. Comment ? Vous allez le découvrir ici

La PSD II garantit-elle encore la sécurité de mes paiements ?

Absolument. Tous les opérateurs, qu’ils soient bancaires ou non bancaires, doivent démontrer qu’ils ont pris les mesures adéquates pour que les paiements se déroulent en toute sécurité. Ces prestataires sont en outre placés sous la supervision de leur autorité de contrôle nationale (en Belgique, il s’agit de la Banque Nationale de Belgique, la BNB).

Le principe de l'authentification forte du client contribue également à garantir un niveau élevé de sécurité des paiements

Qui protège ma vie privée ?

Tous les maillons de la chaîne de paiement sont responsables de la protection de votre vie privée pour ce qui concerne vos données de paiement et de compte.

De plus, en tant que consommateur, vous restez maître de vos propres données de compte. Un opérateur bancaire ou non bancaire ne peut accéder à vos données de compte que si vous lui en donnez l'autorisation explicite.

Tout le monde peut-il se présenter comme tiers fournisseur ?

Non, les tiers fournisseurs (ou opérateurs non bancaires) doivent obtenir un agrément auprès de l’autorité de contrôle nationale (en Belgique, la Banque nationale de Belgique, la BNB).

Cet agrément sera consigné dans un registre central qui sera publiquement et librement consultable par tous.

Puis-je refuser de communiquer les données de mon compte ?

Certainement. Un opérateur bancaire ou non bancaire ne peut accéder aux données de votre compte qu'avec votre autorisation explicite. Si vous ne donnez pas votre autorisation, une banque ou un opérateur non bancaire ne sera pas autorisé(e) à demander à votre banque de lui communiquer vos données de compte.

go to top