6 min de lecture

Investir en bourse semble attirer de plus en plus de jeunes. Une enquête menée par Febelfin en mai de cette année a démontré que 23% des jeunes déclarent investir leur argent. Un quart d’entre eux ont même commencé à investir pendant la crise du coronavirus. Les chiffres de la FSMA (l’Autorité des services et marchés financiers) le confirment : les jeunes ont investi en bourse de Bruxelles jusqu’à 21 millions d’euros dès le début de la crise.

Mais que faut-il savoir avant de se lancer ? Voici nos 7 conseils de base. 

#1 Faites un bilan de votre situation financière et une projection de vos besoins financiers

Il est important de faire le point sur votre situation financière actuelle et son estimation future. Sur cette base, vous pourrez dès lors déterminer quel montant vous serez prêts à investir, sans que cela vous mette en difficulté financière. De fait, investir en bourse comporte des risques de perte en capital. Le cours de la bourse est en effet bien souvent difficile à prévoir. Il est donc toujours conseillé d’investir uniquement l’argent pour lequel vous êtes prêts à prendre un risque et dont vous estimez ne pas avoir besoin dans un futur proche.

#2 Gardez une épargne

Il est préférable de ne pas investir tout son argent en bourse et d’en laisser sur votre compte épargne pour faire face à d’éventuels imprévus impliquant de grosses dépenses. Avoir une réserve financière permet donc de garder l’esprit tranquille. En d’autres termes, il est important de toujours garder une poire pour la soif.

jongeren beurs
Pour être un bon investisseur, il faut être curieux !
Jean-Paul Rousseau
Directeur Financial Markets & Infrastructure Febelfin

#3 Elargissez vos connaissances financières et informez-vous

Comme le mentionne Jean-Paul Rousseau, Directeur Financial Markets & Infrastructure chez Febelfin et Administrateur-Directeur de l’Association belge des Membres de la Bourse (ABMB), « Pour être un bon investisseur, il faut être curieux et y consacrer un peu de temps. Un investisseur bien informé et patient en vaut deux. »

En effet, investir en bourse ne s’improvise pas, il est généralement recommandé de se constituer une base de connaissances financières : une connaissance globale du fonctionnement du marché boursier et une compréhension des différents produits (action, obligations…).

Où trouver de l’info ?

Il existe une panoplie d’ouvrages consacrés aux investissements en bourse pour les novices. Des informations utiles pour vous former se trouvent également en ligne. Des sites, comme ceux des membres de l’ABMB, de BEAMA et des banques, sont aussi des sources d’information précieuses. Le site d’éducation financière Wikifin peut également être utile pour se former aux différentes notions de base et aux risques liés aux investissements.

De l’information est également disponible dans l’actualité financière et économique ou encore dans les rapports annuels ou autres documents publiés par les entreprises cotées.

#4 Déterminez votre profil d’investisseur et votre stratégie

Pour faire les bons choix en matière d’investissement, il est primordial de bien se connaitre soi-même.

Si vous faites appel à une institution financière pour vos investissements, celle-ci devra vérifier si vous possédez suffisamment de connaissances et d’expériences. L’institution financière vérifiera également avec vous votre situation financière, vos objectifs d’investissement ou encore les risques que vous êtes prêts à prendre.

Elle déterminera sur base de ces informations quel est votre profil d’investissement (défensif, neutre ou spéculatif). Cela est encadré par une directive européenne qui permet de protéger les investisseurs de façon harmonisée : la MiFID (Markets in Financial Instruments Directive). Sur base de ce profil, l’institution financière pourra ainsi vous proposer la stratégie adéquate. Si vous investissez par vous-même, cette évaluation peut aussi être effectuée.

#5 Pensez à long terme

Il est conseillé d’opter pour une stratégie à moyen ou long terme. Ce conseil est d’autant plus important pour des jeunes investisseurs car les montants investis peuvent fructifier pendant plus longtemps. Ainsi, cela peut être opportun de commencer avec une épargne-pension. De manière générale, si vous pensez à court terme, vous allez être tenté de prendre des risques démesurés.

#6 Diversifiez vos placements

« Le proverbe ‘il ne faut pas mettre tous ses œufs dans le même panier’ prend tout son sens ici. Afin d’éviter les fluctuations propres à un secteur donné, il ne faut pas y investir l’entièreté de l’argent que l’on veut consacrer, au risque de voir vos investissements également touchés. » selon Jean-Paul Rousseau.

Il est donc important de diversifier son portefeuille. Cela signifie, entre autres, investir dans différents actifs et différents secteurs, en gardant toujours en tête d’investir dans des produits que vous comprenez et de prendre en compte vos objectifs d’investissement.

#7 Choisissez un intermédiaire financier autorisé et méfiez-vous des offres alléchantes

La fourniture de services financiers en Belgique est une activité réglementée. Afin d’éviter les fraudes, vérifiez toujours bien si l’intermédiaire financier choisi est fiable. Les sites de la FSMA et de la Banque nationale de Belgique vous permettent de contrôler si l’intermédiaire a une autorisation pour prester son activité en Belgique.  

En outre, méfiez-vous des offres trop belles pour être vraies. Si un inconnu vous appelle ou vous envoie un mail en prétendant que grâce à lui, vous pouvez placer votre argent à des conditions très avantageuses et obtenir de beaux rendements, renseignez-vous avant d’y donner suite. La FSMA émet fréquemment des avertissements dans ce sens. Elle a d’ailleurs créé un test qui vous permet de vérifier dans quelle mesure une offre est susceptible d’être une arnaque.

go to top