7 min de lecture
  • Women in Finance, l'initiative qui promeut la diversité et l’inclusion dans le secteur financier, a publié des chiffres sur les progrès de l'égalité des genres dans le secteur financier pour la deuxième année consécutive.
  • Que montrent ces chiffres ? Que la crise du corona n'a pas ralenti la progression de l’initiative Women in Finance, au contraire.
    • 10 nouvelles institutions financières ont rejoint l'initiative, ce qui porte le total des membres à 47. Ensemble, elles représentent plus de 90 % des collaborateurs et collaboratrices du secteur.
    • L’initiative Women in Finance a joué la carte du numérique et lancé diverses actions : d’ateliers en ligne sur la mesure de l'écart salarial entre hommes et femmes et sur la manière de contrer le sexisme au sein des organisations au développement de nouveaux outils, disponibles sur le site web, en passant par la thématique de la planification successorale équilibrée.
    • 88% des membres ont exposé les plafonds de verre au sein de leur organisation. En moyenne, il y en a toujours deux.
    • Le pourcentage de femmes occupant des postes de direction est passé de 27,8 % à 28,9 % sur un an. La croissance a été plus rapide qu’en 2019.
    • La crise du corona n'a pas eu d’impact sur le renforcement de l’inclusion et de la diversité des genres sur le lieu de travail. Cette année comme l’an dernier, le sujet est resté en tête des préoccupations des directions.

Dans quelle mesure le secteur financier a-t-il promu la diversité des genres en 2020 ?

Pour répondre à cette question, Women in Finance a lancé une enquête auprès de ses membres pour la deuxième année consécutive. Cette enquête a livré les conclusions suivantes :

L'importance de l'égalité des genres convainc un nombre croissant d’institutions

10 nouvelles institutions ont signé la charte et rejoint Women in Finance. Cela porte le total à 47 membres, soit plus de 90% des organisations actives dans le secteur financier.

Ce chiffre est basé sur le nombre de collaborateurs et collaboratrices travaillant dans une entreprise.

Chacun des membres s'engage à :

  • mesurer les plafonds de verre en son sein;
  • élaborer un plan d'action pour améliorer l'égalité des genres et l'inclusion en interne et
  • partager ses progrès avec la communauté Women in Finance.

La quasi-totalité du secteur financier est donc activement engagée dans l'amélioration de l'égalité des genres.

glass_ceiling_index
Source : Women in Finance

Les membres sont en moyenne confrontés à deux plafonds de verre au sein de leur organisation

Comme l'an dernier, 88% des membres ont mesuré les plafonds de verre en leur sein. Là encore, les institutions financières distinguent au moins deux plafonds de verre dans leur structure. Le premier plafond est pour beaucoup déjà visible à partir du middle management (cadres moyens). Le second se situe au niveau du senior management (cadres de direction).

Le Glass Ceiling Index moyen des membres de Women in Finance est aujourd’hui de 50, contre 43,02 en 2019. Même si cette évolution est très positive, cela signifie aussi que notre secteur compte toujours deux fois moins de femmes à des postes de direction qu’il n’y en a dans l'ensemble du personnel. Autrement dit : les femmes représentent aujourd’hui 52,4% de l’ensemble du personnel, alors qu’elles ne représentent que 28,9% des fonctions de direction.

Le GCI, c’est-à-dire l’indice du plafond de verre, compare le pourcentage de femmes dans le senior management avec le pourcentage de femmes dans l'ensemble de l'entreprise. Cela donne une indication de l'épaisseur du plafond de verre (plus le chiffre est faible, plus le plafond de verre est épais). L’idée est que les femmes soient aussi fortement représentées au sommet que dans l'ensemble de l'organisation.

evolution_women_finance
Source : Women in Finance

En un an, le nombre de femmes occupant des postes de direction est passé de 27,8 % à 28,9 %. Cette évolution est surtout positive pour les jeunes collaborateurs et collaboratrices du secteur qui se voient de ce fait proposer davantage de modèles auxquels s'identifier.

actions_started
Source : Women in Finance

L’impact de Women in Finance

90 % des membres affirment que l'égalité des genres figure désormais à l'ordre du jour de leur direction. Une grande majorité des membres considèrent ce sujet comme prioritaire. Une petite minorité a encore des difficultés à mettre en oeuvre un plan d'action.

Le graphique ci-dessous montre que la majorité des membres de Women in Finance sont activement engagés dans différents domaines depuis un ou deux ans. Par rapport à 2019, ils s'engagent ainsi aujourd'hui davantage à assurer un suivi des progrès de l'égalité des genres à tous les niveaux et à travailler sur un leadership inclusif pour tous et toutes les dirigeant-e-s.

Impact de la crise du corona

Pour Women in Finance aussi, 2020 a été une année particulière, dominée par les défis posés par la crise du corona. La plupart des collaborateurs et collaboratrices ont télétravaillé à temps plein. Le personnel des agences bancaires locales a, quant à lui, réduit son horaire sur place à un minimum.

L'enquête montre que la crise du corona n'a pas eu d’effet sur le renforcement de l’inclusion et de la diversité des genres sur le lieu de travail. Ce thème est resté au centre des préoccupations des directions.

Les défis à relever

L'enquête montre que l'égalité des genres dans le secteur financier a progressé dans trois domaines :

  • l'indice du plafond de verre s'est amélioré,
  • le nombre de femmes occupant des postes de direction a augmenté,
  • le champ d'action des membres de Women in Finance s'est élargi.

Dans un avenir proche, le secteur sera confronté à trois défis majeurs. Premièrement, il reste difficile pour les membres d'améliorer l'équilibre entre les genres dans les fonctions IT/ digitales. Deuxièmement, la situation post-corona risque d’avoir des effets à la fois positifs et négatifs pour les femmes. D'une part, il y a plus de flexibilité, mais d'autre part, cela peut aussi conduire à une moindre visibilité des femmes sur le lieu de travail. Enfin, nous devons veiller à ce que les femmes ne soient pas plus nombreuses qu'avant à quitter le secteur financier. Par conséquent, l'ambition de Women in Finance pour 2022 est d'accélérer l’évolution vers une égalité des genres et une autonomisation des femmes dans le secteur financier.

Envie de découvrir le rapport complet ?

Cliquez ici.
Tous les communiqués de presse