Febelfin

  • UN_Principles

    Febelfin soutient les principes des Nations Unies pour une banque responsable. Ces principes ont toutes les raisons de devenir la norme pour le secteur financier, dès lors que plus de 65 organisations, dont 49 banques, se sont engagées à aligner leurs activités sur des objectifs climatiques et de durabilité.

  • Le burn-out est un problème de société. La ministre de la Santé, Maggie De Block, en a bien conscience et a choisi le secteur financier, entre autres, pour un projet pilote contre le burn-out. Cela fait du secteur financier l'un des premiers secteurs à collaborer avec le gouvernement pour s’attaquer au problème du burn-out d'une manière à la fois professionnelle et humaine.

  • On touche les criminels en plein cœur via leur portefeuille et on les détecte en exposant leurs flux financiers. C’est la raison pour laquelle le ministre de la Justice Koen Geens, conjointement avec Febelfin et la Cellule de traitement des informations financières (CTIF), lance une brochure informative visant à renseigner le secteur bancaire de notre pays sur la manière de détecter rapidement l’argent du crime des passeurs et des trafiquants d’êtres humains. La police et le parquet peuvent ainsi intervenir efficacement.

  • Payer des achats? Avec la carte bancaire ou le smartphone bien sûr !

    Du fait de l’entrée en vigueur de la directive européenne sur les paiements, la PSD 2 (Payment Services Directive), les commerçants ne pourront plus, à partir d’aujourd’hui, imputer de frais supplémentaires (ou surcharging) aux clients qui paient par voie électronique, qu’il s’agisse de paiements en ligne ou en magasin. Grâce à ce changement, un client aura donc désormais une raison de plus de payer ses achats par voie électronique.

  • Au cours du Digital Day 2018, la Commission européenne s’est penchée sur la collaboration entre les Etats membres sur le front numérique. 22 Etats membres européens ont signé une déclaration concernant la création d’un partenariat Blockchain européen. La Commission européenne a également lancé une proposition pour un "New Deal" pour les consommateurs afin de renforcer les droits des consommateurs et leur application dans l’UE, ainsi qu’une proposition de nouvelle loi visant à garantir la protection des lanceurs d’alerte qui signalent des violations de la législation européenne.

    Vous trouverez ci-après le résumé en anglais de ces sujets.

  • Le secteur financier belge consulte différentes parties prenantes dans le cadre d’une proposition visant une norme de qualité pour des produits financiers durables. Cette norme prévoit un label de durabilité et une série d’exigences minimales auxquelles un tel produit doit satisfaire.

    Toutes les personnes intéressées peuvent dès aujourd’hui, 25 avril 2018, surfer sur le site internet de Febelfin pour y consulter la proposition de norme de qualité, y déposer leurs commentaires éventuels et y compléter une brève enquête.

  • La transparence fiscale internationale visant à prévenir la fraude internationale est une priorité du monde politique. C’est pourquoi la Belgique qui œuvre également en ce sens, s’est engagée à appliquer le Common Reporting Standard (Directive CRS). À partir de cette année, les données financières seront automatiquement échangées avec une centaine de pays partenaires.

  • Ces dernières semaines, le débat sur les faibles taux d’intérêt des carnets d’épargne et la rentabilité des banques est devenu incontournable dans la presse. Mais pourquoi est-il intéressant pour les banques de maintenir ce taux ? Les diverses raisons en sont expliquées dans l’article d’opinion que Febelfin a rédigé pour La Libre Entreprise, l’annexe du week-end du journal “La Libre Belgique” s’adressant aux entreprises.

Pages