5 min de lecture

Les criminels se servent de mules financières et du compte bancaire de celles-ci pour faire transiter de l'argent volé. Dans certains cas, ils utilisent également la carte bancaire de la mule pour retirer le plus rapidement possible l'argent transféré. Les criminels essaient de convaincre les jeunes de les aider en leur promettant des gains rapides. La réalité est moins rose : la mule fait le sale boulot des criminels, mais à la fin, c’est elle qui récolte les ennuis : elle est en effet passible de poursuites.

Vous recevez des propositions de ce genre ? Gardez en tête ce message sans équivoque : les promesses de gain d'argent rapide sont bien souvent trop belles pour être vraies et peuvent vous amener bien des ennuis. Ne devenez pas une mule financière. Ne prêtez jamais ni votre carte ni votre compte bancaire.

Pour mettre en garde les jeunes, Febelfin a collaboré avec une actrice, Sophie Maréchal. Celle-ci évoque dans une vidéo le mode opératoire des criminels et souligne les conséquences désastreuses pour ceux qui deviennent leurs complices en acceptant le rôle de mule.

Comment reconnaître le phénomène ?

La fraude via les mules financières suit un schéma reconnaissable. Vous êtes approché/e en ligne ou dans la vie réelle par un recruteur qui vous demande de lui prêter votre compte bancaire et/ou votre carte bancaire, ainsi que votre code PIN en échange d'une rémunération.

En ligne, ce sont les médias sociaux tels qu’Instagram, WhatsApp et Snapchat qui sont populaires, dans la vraie vie, le recrutement a lieu par exemple dans les gares, les lieux de sortie ou à proximité des écoles.

Le recruteur vous explique ce que vous aurez à faire et quelles sommes d'argent intéressantes d'autres avant vous ont déjà gagnées de cette façon. La pratique est décrite comme “parfaitement sûre” ou présentée comme un “service d'ami”.

COMMENT RECONNAÎTRE UN COMPTE DE MULES SUR INSTAGRAM ? Afficher moins d'infos
geldezel

Celui ou celle qui donne suite à ce genre de proposition devient une mule financière. Les criminels ont besoin du compte et/ou de la carte bancaires d’une mule pour faire transiter ou retirer en cash de l'argent sale. De l'argent qui a généralement été dérobé par le biais du phishing.

Elle consiste pour les fraudeurs à aller à la pêche aux coordonnées et codes bancaires personnels de leurs victimes. Leur mode opératoire : ils vous envoient un e-mail, un SMS, un message via WhatsApp, Facebook Messenger ou d'autres médias sociaux, ... Ce message contient un lien vers un faux site web - souvent imité à la quasi-perfection.

En utilisant le compte et/ou la carte d'une mule financière, les criminels effacent toute trace d'eux-mêmes. En d'autres termes, la mule fait le sale boulot pour eux et au final, c’est elle qui se retrouve dans les ennuis.

Avec quelles conséquences ?

Celui ou celle qui choisit de devenir une mule ne le fait souvent pas qu’une seule fois. Si ces jeunes viennent à refuser de continuer, ils font l'objet de menaces physiques et de violences. Les recruteurs ne sont pas des enfant de choeur et ils ne veulent pas votre bonheur.

De plus, faire la mule financière est punissable, car vous participez à des activités criminelles. Vous serez également poursuivi/e par le tribunal qui vous infligera éventuellement une amende ou un travail d'intérêt général. Car vous êtes responsable de ce qui se passe sur votre compte bancaire. Sans compter que votre banque pourra aussi vous refuser dans l’avenir de vous accorder un compte ou une carte bancaire, et/ou un prêt.

 Jean-Marc Meilleur, Procureur du Roi de Bruxelles : «  Une sensibilisation répétée […] reste le meilleur outil, tant du côté des victimes, que du côté des mules financières. Ces dernières permettent effectivement une certaine anonymisation du processus criminel tout en encourant évidemment des risques de condamnation et de confiscation bien plus importants que ce que leur recruteur leur aura fait miroiter. »

Si la mule financière est mineure, ses parents peuvent être tenus pour responsables. Dans la pratique, cela signifie que la mule (et ses parents) devra rembourser intégralement à la victime l'argent qui a transité par son compte.

Une sensibilisation répétée […] reste le meilleur outil, tant du côté des victimes, que du côté des mules financières.
Jean-Marc Meilleur
Procureur du Roi de Bruxelles 

Et en pratique, comment ça se passe ?

« Des hommes m'ont abordé dans un bar à Bruxelles pour me proposer un petit job qui allait me permettre de gagner de l'argent rapidement et « de façon tout à fait légale » : je devais juste leur donner ma carte bancaire et mon code. L'un d'entre eux m'a expliqué que 9000 € allaient être versés sur mon compte et que je pourrais avoir 40% de cette somme. Il m'a ajouté sur Snapchat et m'a dit que je devais juste retirer en cash l'argent qui avait été versé sur mon compte et lui rendre. On devait se revoir plus tard pour qu'il me donne les 40%. Mais il m'a supprimé de Snapchat. Je ne pouvais plus le contacter. Et quelques mois après, j'ai reçu une convocation de la police. Au commissariat, les policiers m'ont expliqué que j'étais complice de fraude. Aujourd’hui, cela a des lourdes conséquences pour moi, car je dois rembourser l’argent volé aux victimes. Mon dossier est toujours traité par le Procureur du Roi. Les criminels n’ont jamais été retrouvés. ».

Comment éviter d’en arriver là ?

Ne donnez jamais suite à la proposition de quelqu'un qui veut vous faire gagner de l'argent rapidement.

  1. Ne prêtez jamais ni votre compte, ni votre carte bancaires, pas plus que votre code PIN. Ils n’appartiennent qu’à vous et vous seul/e.
  2. Parlez-en à une personne de confiance et mettez en garde vos amis.
  3. Signalez les comptes sur les médias sociaux qui promettent de l’argent facile et rapide au Point de contact des pouvoirs publics visant les tromperies, arnaques, fraudes et escroquerie.

Vous vous êtes malgré tout fait piéger ?

  • Contactez au plus vite votre banque.
  • Faites bloquer votre carte via Card Stop (+32 (0)70 344 344).
  • Déposez plainte auprès de la police.

Et que peuvent faire les parents ?

Grâce à ces 3 conseils, vous pouvez mettre vos enfants en garde :

  1. Expliquez-leur ce que sont les mules financières afin qu'ils apprennent à reconnaître le mode opératoire.
  2. Apprenez-leur à gérer les comptes de médias sociaux qui promettent de l'argent rapide et facile. Signalez les comptes au Point de contact des pouvoirs publics visant les tromperies, arnaques, fraudes et escroquerie.
  3. Faites-leur comprendre qu'ils ne doivent jamais prêter leur carte, leur compte ou leurs codes bancaires, même à un soi-disant "ami".
go to top